Cet article, publié dans BILAN Magazine le 27 mai 2015 est disponible dans sa version kiosque sur le site de Bilan ici

Le monde de la nutraceutique (nutrition et pharmaceutique) s’est réunie au salon Vitafoods à Genève début mai. Sur fond d’épidémie mondialisée de diabète et d’obésité, les acteurs de la « nouvelle alimentation » cherchent à faire entendre leur voix.

On les appelle « alicaments » en France ou « aliments fonctionnels » (functional food) dans les pays anglo-saxons. La nutraceutique est un marché mondialisé estimé à 200 milliards de dollars selon Eurasanté et le fabricant Roquette. Fabriqués à partir d’aliments naturels et commercialisés sous forme de poudre, de pilules, de compléments, ces ingrédients englobent les vitamines, les compléments alimentaires, oméga3, algues, minéraux. La nutraceutique se veut bénéfique pour la santé, mais l’est-elle vraiment ?

Bilan_Article CN_Alicaments 27052015

Bannir le mauvais sucre, manger du bon gras et des protéines.

Une des 10 tendances alimentaires en 2015, analysées par le cabinet d’étude hollandais Innova Market : le sucre ajouté dans les sodas et l’alimentation transformée est considéré comme le grand responsable du surpoids et des maladies associées (diabète). Conséquence : on supprime le sucre et on réhabilite le gras mais pas n’importe lequel : le bon gras riche en oméga 3 qu’on trouve dans les avocats ou les poissons gras (sardines, hareng, saumon…) et les huiles comme le colza ou les huiles de poisson. Même le vrai beurre est redevenu fréquentable !

Autres gagnantes de notre assiette en 2015 : les protéines. « Après les Etats-Unis, les produits laitiers enrichis en protéines du type Yaourt Grec, sont en plein boum en Europe » explique Yasemin Ozdemir d’Innova Market. « Et de nouvelles protéines arrivent : les insectes sont déjà commercialisés dans les rayons des supermarchés en Hollande et en Belgique. Mais à 10 euros les 150 gr et avec les freins psychologiques que l’on imagine, ces nouveaux ingrédients n’en sont encore qu’à leurs débuts ». En attendant les barres céréales à base de farine d’insectes, les protéines classiques comme les œufs, la viande blanche restent les plus recommandées.

L'étude d'Innova Market Insights analyse les comportements alimentaires dans 78 pays

L’étude d’Innova Market Insights analyse les comportements alimentaires dans 78 pays

Allégation de santé :

« Bon pour la digestion, pour la concentration, lutte contre l’ostéoporose » ou encore « renforce le système immunitaire… » Tous ces messages, visibles sur les étiquettes de certains aliments, sont très réglementés en Europe. On les appelle des « allégations de santé ». Sur 44 000 demandes d’allégations, l’UE en a autorisé à ce jour 222 et met en ligne la liste des allégations autorisées…./…

Lisez l’intégralité de cet article sur le site de BILAN.